Ne plus stigmatiser les Roms – Midi Libre

Depuis un an, des associations financées par l’État interviennent auprès des familles.

Leur mission, délicate, complexe, a débuté il y a un an. Financées par des crédits de l’État, trois associations ont été mandatées (*) pour accompagner les familles roms dans leurs démarches auprès des institutions. Cette intervention sur le terrain marque un changement d’approche radical des autorités vis-à-vis d’une population jusqu’alors essentiellement confrontée à une réponse répressive.

Si quelques descentes de la police aux frontières continuent d’avoir lieu sur certains sites, les médiateurs se sont donc engagés dans un patient travail de « déstigmatisation » de ces hommes, femmes et enfants dont certains sont nés à Montpellier.