Du bidonville au logement

Dans le cadre de l’accompagnement global les travailleurs sociaux d’AREA intègrent la thématique du logement à leur démarche.

La demande de logement n’est pas la première demande des personnes. En effet, la majorité souhaite en premier lieu avoir accès à un emploi avant même d’envisager un départ du bidonville. Il s’agit d’une intégration des contraintes économiques mais aussi d’une certaine appréhension à quitter un lieu structuré dont elles connaissent les habitants et le fonctionnement, au contraire de la ville. Les travailleurs sociaux accompagnent donc en premier lieu vers l’insertion professionnelle et grâce à la relation de confiance mise en place interrogent la demande (ou non -demande) face au logement.

En parallèle de l’accompagnement vers l’emploi, préparation de demande pour faciliter l’accès à un logement adéquat et permettre l’appropriation et le maintien dans le logement :

– Recueil de l’information concernant les conditions de logement, que ce soit actuellement en bidonville, ou dans le pays d’origine : nombre de pièces, répartition de la famille dans les pièces, accès éventuel à l’eau courante et l’électricité, coût du logement dans le budget familial

– Interrogation de la personne sur la manière dont elle souhaiterait habiter en France

– Préparation aux contraintes liées au logement en France et dans la région : Est-il envisageable d’habiter un logement hors agglomération Montpelliéraine ? Dans le cas d’un emploi sur la région, la famille accompagnerait-elle l’adulte en emploi dans une autre ville ? Problématique de la cohabitation entre plusieurs générations : les grands parents doivent-ils (dépendance) habiter avec le ménage ?

– Lien communautaire et familial : comment est envisagé le lien avec les autres membres de la communauté familiale – ou villageoise restés sur le bidonville ? Le lien est-il souhaité, subi ? Quels espaces de rencontres et de lien social peuvent-ils être utilisés ? (retrouvailles dans le nouveau logement familial, sur le bidonville, ou éventuellement dans un espace de loisirs)

Lorsque le ménage est stabilisé économiquement – à moins d’une demande de la famille où que la situation sociale ne l’exige – recherche de logement :

– Orientation vers des ateliers de gestion budgétaire

– Orientation vers des ateliers de recherche de logement

– Orientation vers un partenaire pour compléter une demande de logement social

– Demande logement adapté via le SIAO

Lorsque la famille n’est pas en capacité d’habiter tout de suite de manière autonome AREA fait le lien avec les dispositifs d’AVSL (Accompagnement Vers et Dans le Logement) pour que la famille soit accompagnée dans l’ appropriation du logement et puisse s’y maintenir dans de bonnes conditions.

Cet travail s’inscrit dans une dynamique partenariale menée avec la Fondation Abbé Pierre et la Plateforme ADLH (Accompagnement aux Droits Liés à l’Habitat) dont font partie les associations Adages (Maison du Logement) et ATU (Association Trait d’Union)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s